Une nouvelle génération de 424 centres EUROPE DIRECT est opérationnelle dans toute l’UE depuis le 1er mai 2021. Ce nouveau réseau EUROPE DIRECT fournira en temps utile des informations factuelles sur les questions européennes, mais cherchera également à dialoguer avec les citoyens sur l’état et l’avenir de l’Union européenne.

 

Ces centres amèneront l’Union européenne, ses politiques et ses valeurs dans tous les recoins de l’Europe et renforceront le lien essentiel entre les institutions et les citoyen.e.s, en aidant, par exemple à expliquer comment l’Europe lutte contre la pandémie de COVID-19, stimule la relance grâce à #NextGenerationEU et gère les transitions écologique et numérique. Cette nouvelle génération de centres EUROPE DIRECT dotés d’un rôle et d’un mandat modernisés organisera des dialogues avec les citoyen.e.s et des événements participatifs, par exemple dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

Cette nouvelle génération de centres EUROPE DIRECT dotés d’un rôle et d’un mandat modernisés organisera des dialogues avec les citoyen.e.s et des événements participatifs, par exemple dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

Cette nouvelle génération de centres EUROPE DIRECT dotés d’un rôle et d’un mandat modernisés organisera des dialogues avec les citoyen.e.s et des événements participatifs, par exemple dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

 

Le réseau Europe Direct 2021 – 2025

La Commission européenne a publié la carte du réseau Europe Direct dans les 27 Etats membres. En France, le réseau compte 48 Europe Direct dont 2 outre-mer : Europe Direct Antilles Guyane et Europe Direct La réunion – Mayotte.

 

Les missions de Europe Direct

Les EUROPE DIRECT nouent un dialogue proactif et continu avec les citoyen.e.s afin de renforcer le sentiment d’appartenance envers le projet européen. En organisant des activités d’information et de dialogue, les EUROPE DIRECT permettent aux citoyen.e.s de faire des choix éclairés concernant l’avenir de l’UE en participant pleinement au processus démocratique européen.

En favorisant une meilleure compréhension de la manière dont fonctionnent l’UE et sa démocratie parlementaire et des questions qui relèvent de la responsabilité de l’UE, EUROPE DIRECT sensibilise les citoyen.e.s aux avantages que leur procure l’UE au quotidien, tout en mettant en évidence sa valeur ajoutée.

EUROPE DIRECT contribue à mettre en évidence les aspects des politiques de l’UE qui sont importants à l’échelle locale et à adapter les messages et les activités aux besoins locaux. Par des activités de sensibilisation et de dialogue avec les citoyen.e.s, EUROPE DIRECT contribue à préparer le terrain pour les priorités politiques stratégiques de la Commission et du Parlement.

EUROPE DIRECT est également à l’écoute des attentes des citoyen.e.s et permet un retour d’information aux institutions de l’UE.

Les EUROPE DIRECT travaillent en étroite collaboration avec les Représentations de la Commission et avec les bureaux de liaison du Parlement européen (ci-après les « bureaux de liaison ») dans les États membres respectifs. Ils cherchent également à coopérer avec d’autres réseaux de sensibilisation de l’Union européenne et points de contact locaux, y compris les réseaux locaux concernés (lorsqu’ils existent) et promeuvent les échanges et la coordination mutuels.

 

Cinq tâches principales de Europe Direct

 

Tâche n° 1: information et dialogue avec les citoyen.e.s

Les EUROPE DIRECT communiquent avec le public sur les questions européennes en organisant des activités d’information et de dialogue telles que des événements, des ateliers, des dialogues avec les citoyen.e.s et toute autre forme d’interaction en ligne et hors ligne.

Les EUROPE DIRECT fournissent des informations dans le cadre de leurs services de base mais aussi comme condition préalable à un dialogue constructif avec les citoyen.e.s. Pour ce faire, ils mettent en œuvre des activités d’information ciblées préalablement à tout dialogue avec les citoyen.e.s à proprement parler. Il peut s’agir de lectures pertinentes, d’infographies et d’explications utiles sur les compétences, les politiques et les priorités de l’UE.

 

Tâche n°2: relations avec les médias et les relais d’opinion locaux

Les EUROPE DIRECT établissent des contacts réguliers et s’efforcent de conclure des partenariats solides avec les médias et les relais d’opinion locaux, tels que:

a) la presse locale et ses journalistes;

b) les chaînes de télévision locales et leurs comités de rédaction;

c) les chaînes de radio et les radiodiffuseurs locaux;

d) les influenceurs sur les réseaux sociaux qui sont actifs dans la région concernée ou qui sont associés à des sujets jugés sensibles pour la région;

e) les blogueur.e.s qui sont actif.e .s dans la région concernée ou qui sont associés à des sujets jugés sensibles pour la région;

f) les autres relais d’opinion et faiseurs d’opinion locaux.

Les EUROPE DIRECT fournissent régulièrement aux médias et aux relais d’opinion locaux des informations et des contenus pertinents sur les politiques et les priorités de l’UE et les associent aux activités qu’ils mènent auprès du public.

 

Tâche n° 3: sensibilisation aux sujets sensibles de l’UE au niveau local

Les EUROPE DIRECT signalent à la Représentation de la Commission toute préoccupation importante et toute perception locale des politiques ou des projets de l’UE sur le terrain qui sont susceptibles d’avoir des répercussions négatives sur l’opinion publique locale au sujet de l’UE. Il s’agit notamment d’informations déformées ou inexactes sur l’UE sous un angle local particulier (c’est-à-dire différent du reste du pays) qui suscitent de telles préoccupations.

Si les informations inexactes concernent le Parlement, ses travaux et ses membres, les EUROPE DIRECT le signalent aux bureaux de liaison.

Avant la visite d’un commissaire ou d’une visite de haut niveau similaire, la Représentation de la Commission peut demander à l’EUROPE DIRECT de lui faire part de sensibilités spécifiques sur le terrain et l’EUROPE DIRECT doit être en mesure de lui fournir une vue d’ensemble concise.

 

Tâche n° 4: l’UE dans les établissements scolaires

Les EUROPE DIRECT établiront des liens avec les établissements scolaires de leur zone d’influence et promouvront le matériel pédagogique officiel de l’UE, tel que celui disponible dans l’Espace Apprentissage, sur la page web du Parlement consacrée à l’éducation et l’apprentissage et tout autre matériel officiel produit par les institutions de l’UE.

En se concentrant sur les élèves de plus de 12 ans, les EUROPE DIRECT peuvent également participer à des activités directes dans les établissements scolaires et à la formation des enseignant.e.s.

Les EUROPE DIRECT coopéreront également avec les bureaux de liaison en ce qui concerne la mise en œuvre d’activités ciblant les jeunes, notamment celles qui sont liées à la Rencontre des jeunes européen.e.s, au programme «École ambassadrice» du Parlement européen et à Euroscola.

En outre, les EUROPE DIRECT soutiennent les initiatives « Retour à l’école » et « Retour à l’université » en facilitant l’accès du personnel de l’UE participant aux établissements d’enseignement.

Toutefois, les activités menées directement dans les établissements scolaires ne devraient pas représenter la majorité des activités EUROPE DIRECT.

 

Tâche n° 5: promotion d’un réseau régional de réseaux

Les EUROPE DIRECT acquièrent une vision claire de la présence et de la mission des autres réseaux d’information ou de sensibilisation de l’UE au sein de la région, de la zone ou de la zone d’influence qu’ils couvrent. En favorisant des contacts réguliers entre les réseaux, les EUROPE DIRECT, conjointement avec d’autres réseaux sur le terrain, s’organisent pour signaler leur présence et se faire mutuellement référence afin d’améliorer et de simplifier le service offert aux citoyen.e.s et de mieux couvrir la zone.

 

Les priorités de communication de Europe Direct

Les EUROPE DIRECT mènent leurs activités en tenant compte des priorités stratégiques de l’UE au fur et à mesure qu’elles se dégagent, pour les années 2021 à 2024, d’après les orientations politiques de la présidente de la Commission et les éventuelles initiatives interinstitutionnelles communes relatives aux priorités politiques convenues par les présidents de la Commission, du Conseil et du Parlement.

Ces orientations politiques, et celles qui pourraient suivre pour 2025, doivent être prises en considération en même temps que les recommandations sur la communication présentées par la Commission lors de la réunion informelle des dirigeants de 27 États membres de l’UE qui s’est tenue à Sibiu, en Roumanie, en mai 2019 (cf. page 51 document).

Lors de la mise en œuvre de leurs activités, les EUROPE DIRECT doivent veiller à intégrer les priorités stratégiques et les recommandations de Sibiu mentionnées ci-dessus et à les adapter aux spécificités locales.

Chaque année, en temps voulu pour la rédaction de leurs plans de communication annuels, la Commission demandera aux EUROPE DIRECT de concentrer leurs activités sur certaines priorités stratégiques particulières et sur toute autre priorité qui aurait pu se dégager entre-temps, notamment celles qui sont convenues avec le Parlement. Si tel est le cas, les EUROPE DIRECT devront adapter leurs plans de communication annuels en conséquence.

Pour 2021, les priorités annuelles sont les suivantes :

  1. « Un pacte vert pour l’Europe »
  2. « Une Europe adaptée à l’ère du numérique »

 

 

Partagez cet article

Inscrivez-vous à la Newsletter Gipfcip-Martinique

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

GIP FCIP Martinique will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.